skip to Main Content

Audrey-Maude Blais-Gallant, de retour de Belgique

20150227_193022

Pour la deuxième année consécutive, le Carrousel International du Film de Rimouski (CIFR), en collaboration avec le département des Arts du Cégep de Rimouski, et la participation financière de la Fondation du Cégep de Rimouski et de l’Association Générale des Étudiants du Cégep de Rimouski, a permis à une étudiante du programme Arts et Lettres de se rendre à Mons en Belgique pour participer à la classe internationale de cinéma, en compagnie d’une vingtaine d’autres jeunes âgés de 18 à 25 ans et provenant de partout dans le monde (notamment la France, les Pays-Bas, l’Italie, la Turquie, l’Angleterre, l’Allemagne, la Russie). Cette classe, d’une durée de 7 jours, avait lieu dans le cadre de la 31ième édition du Festival International du Film d’Amour de Mons (FIFA).

Évènement cinématographique majeur en Belgique, le FIFA présente une riche programmation de longs et de courts métrages qui abordent le thème de l’amour de manière parfois classique, parfois inusité. Pour les jeunes qui participent à la classe de cinéma, c’est une occasion extraordinaire de rencontrer acteurs, réalisateurs et professionnels du cinéma dans le contexte de tables rondes exclusives entre les jeunes et les représentants d’un film. Ainsi, ils ont eu le privilège de discuter notamment avec Lucie Borteleau (Fidelio, l’odyssée d’Alice, France,2014), Lasha Tskvitinidze (I am beso, Georgie, 2014), et plusieurs autres, dont notamment, Abdellatif Kechiche, dont on présentait La vie d’Adèle (Palme d’Or à Cannes en 2013) et La graine et le mulet (2007) et L’esquive (2003) dans la section Coups de Cœur.

Selon Audrey-Maude, la richesse de l’expérience de cette classe internationale ne réside pas seulement dans les rencontres avec les professionnels du cinéma, c’est notamment de visionner une panoplie de films européens (dont on ne connaît que bien peu au Québec), mais surtout, de vivre une expérience de groupe interculturel passionné de cinéma. Les autres membres du groupe avaient des profils aussi variés que acteur, producteur, étudiant à la maîtrise en cinéma, réalisateur, directeur photo, etc. Passer une semaine dans un groupe aussi allumé, c’est incomparable.

Comme ce fut le cas pour Philippe Martineau (participant à la classe en 2013), Audrey-Maude prévoit déjà un voyage en Europe l’an prochain. Elle ira rejoindre une amie italienne qui faisait aussi parti de la classe. Comme quoi, cette expérience donne la piqûre et l’opportunité du voyage.

Festival International du Film d’Amour de Mons

v_cgriki_LogoFondation (1)

Back To Top