skip to Main Content
 DSC2367

Remise des prix 2018

La 36e édition du Carrousel s’est achevée dimanche avec un gala interactif fort en émotions présenté par les comédiennes Mireille Camier et Audray Demers. Remerciement spécial au photographe Mathieu Gosselin pour la superbe documentation de l’événement.

Bourse Carrousel-André-Melançon

Présentée par la SODEC, la bourse Carrousel-André-Melançon a été remise à Jérémy Comte, le réalisateur du multi-primé Fauve.
Celle-ci a été instituée en 2017 en hommage au réalisateur éponyme qui fut une personnalité importante pour l’organisme. En plus d’une somme d’argent, le réalisateur bénéficie de 500$ en crédit de formation de l’Inis.
Le Jury était composé de Christine Chevarie-Lessard de L’Inis, Marc Laforest, enseignant au secondaire à l’école Paul Hubert et Sarah DeGrâce, une étudiante de Montréal. Il s’est dit touché par l’excellente direction des acteurs, la mise en scène qui souligne l’émotion des personnages, le montage sonore et la composition des images.

Fauve atteint un niveau de réalisme et une authenticité surprenants. Le film a une telle tension dramatique qu’il nous a tenu en haleine jusqu’à la fin.

 

Meilleur court et long-métrage – section ENFANT

Présenté par Téléfilm, le prix du meilleur court-métrage de la section enfant a été remis au film franco-suisse du réalisateur indien Krishna Chandran A. Nair, Drôle de poisson.

Le Jury Local était composé d’Émile Quimper-Bouchard, Laurence Dumont, Flavie Roy, Florie Anne Laporte et Guillaume Poirier-Valentin. Il était encadré par Vicky Morin-Ouellette, coordonnatrice à l’éducation, dans les processus de délibérations.

Le prix du meilleur long-métrage enfant présenté par la Ville de Rimouski a été attribué à Supa Modo, le premier long-métrage du réalisateur kenyan Likarion Wainana. Le film constituait déjà un des coups de cœur de l’équipe de programmation depuis sa sélection. Les jurés ont apprécié l’histoire touchante et inspirante de la petite héroïne Jo.

Une mention spéciale a également été accordée à Tia et Piujuq de Lucy Tulugarjuk pour la beauté du film et le jeu des actrices.

Meilleur court et long-métrage – section ADOLESCENT

Le Jury International était composé de Caia Wohlleben d’Allemagne, de William Challis de Vancouver, d’Héloïse Sarrazin de Rimouski, d’Alyssa Houde du Manitoba et présidé par le comédien Antoine Marchand-Gagnon.
Il a choisi Fauve comme meilleur court-métrage adolescent présenté par Hydro-Québec. Une mention spéciale a également été attribué à la réalisation collective française de Poilus.
C’est le premier long-métrage philippin d’Alberto “Treb” MONTERAS II, déjà détenteur de plusieurs prix au Cinemalaya Film Festival, que le jury a choisi comme meilleur long-métrage présenté par Bell Média. Respeto est un drame social et politique mettant en lumière la situation des jeunes qui vivent dans des bidonvilles et n’arrivent pas à s’en sortir. Le film permet notamment de se pencher sur la culture du rap philippin, peu mise en valeur en Occident.
Le Jury a également choisi d’accorder une mention spéciale au premier long-métrage américain Eighth Grade de Bo Burnham.

 

Meilleur court et long-métrage – section JEUNE ADULTE

Enfin, présenté par Télé-Québec, le Jury Jeune adultea couronné le premier long-métrage taïwanais On Happiness Road de Hsin-Yin SUNG.  Le choix de mettre en scène le questionnement universel du bonheur, mais aussi la virtuosité de l’animation et ses images colorées, emplies d’espoir et d’intelligence ont ravi les membres du Jury.

Ces dernières ont également attribué une mention au long-métrage québécois Les faux tatouages de Pascal Plante pour la qualité du traitement des personnages et l’écriture des dialogues. La productrice Katherine Lefrançois et le comédien Anthony Therrien, qui étaient au Festival pour l’occasion, ont été ravis d’apprendre la nouvelle.
Le prix du meilleur court-métrage Jeune adulte, présenté par l’Inis. a été attribué au film canadien Correspondances de Franie-Éléonore Bernier pour la mise en valeur des rapprochements interculturels et la pertinence de son propos. Une mention spéciale a également été donnée au court-métrage hollandais Sirène de Zara Dwinger.
Le Carrousel remercie tous les spectateurs du Gala de clôture et plus spécialement les invités du Festival, les Jurys et les deux animatrices du spectacle Mireille Camier et Audray Demers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top